169Abdallah Chenguiti, Directeur Général du cabinet Label RH.
Expert en management des ressources humaines
et en accompagnement à l’insertion professionnelle, il possède une  riche  expérience de plus de 32 ans en milieux industriel et tertiaire, il a occupé plusieurs postes de responsabilité  et a siégé de 2005 à 2017 au bureau de l’AGEF Nationale, association qu’il a présidé au cours de la période 2014-2017.

 L’analyse de la personnalité peut guider dans le pilotage du parcours professionnel 

 

Votre longue expérience vous permet d’affirmer en toute assurance, l’exigence de programmes de développement personnel en Entreprise. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Dans un contexte où les marchés sont incertains et au sein desquels les clients sont volatils, et où les technologies subissent des mutations accélérées, il est entendu que les entreprises ne se suffisent plus du savoir–faire technique de leurs collaborateurs pour gagner en compétitivité. Elles recherchent de plus en plus des qualités qui relèvent du savoir-être.

En 2017, Adzuna, méta moteur de recherche d’offres d’emploi qui indexe des milliers d’offres provenant de centaines de sites, a mené une étude sur 800 000 annonces visant à faire ressortir les 10 qualités les plus recherchées par les recruteurs. Elle a révélé une priorisation non pas du facteur technique mais plutôt du comportemental. Il s’agit, par ordre d’importance, de la rigueur, de l’autonomie, du dynamisme, de l’esprit d’équipe, de la motivation, de la créativité, du relationnel, de la passion, de la réactivité et de la capacité à s’imposer comme force de proposition.

Les employeurs jugent désormais les candidats moins sur ce qu’ils savent que sur la perception qu’ils se font de leur environnement de travail et plus généralement sur leur personnalité et leur potentiel.

Dans la vie professionnelle comme personnelle, les capacités à entretenir des relations harmonieuses avec les autres, à développer et adopter durablement des attitudes positives, à communiquer avec confiance et enthousiasme et à renvoyer une image positive de soi, constituent des facteurs clés de succès.

Plusieurs outils psychométriques peuvent aider à construire ce type de démarche. Vous avez eu recours au Golden.
Qu’apporte-t-il pour vous de spécifique ?

Il permet de comprendre les atouts des personnes, leurs préférences en matière de communication, de prise de décision, d’organisation, d’interaction avec l’autre, de recueil et d’utilisation de l’information. Cet inventaire de personnalité vous aide à déterminer les zones d’inconfort, de stabilité émotionnelle,  les  modalités d’expression et de réaction au stress, d’identifier les axes de progrès. Il permet au collaborateur d’adopter une action de développement personnel à l’instar du fait de réfléchir sur soi-même,  de travailler à son orientation ou son comportement, d’envisager son évolution et de  gérer sa relation avec les autres.

De même, l’analyse de la personnalité peut guider dans le pilotage du parcours professionnel, en permettant de mieux se connaître et donc de mieux se vendre pour celui qui le désire. Plus vous avez une vision claire de votre personnalité et de vos qualités, plus vous saurez vers quels métiers vous avez intérêt à vous orienter et plus vous serez à l’aise pour convaincre votre interlocuteur que vous êtes « the right man at the right place ».

Dans une logique de gestion d’équipe, le Golden aide à comprendre les attitudes, les comportements, les atouts et les axes de progrès des collaborateurs et du rapport de ces derniers avec les managers. Il aide ainsi à mieux les connaître, à vous entendre avec eux, à comprendre leurs attentes et à collaborer efficacement. De même,  il  est un bon outil de développement des complémentarités et des synergies dans les groupes et les équipes, en permettant à chacun de reconnaître et apprécier les différences.